Pas facile de garder le contrôle sur la qualité de l’air et l’humidité d’un site commercial pendant l’hiver. Un air trop sec ou trop humide peut avoir des conséquences négatives sur vos clients, votre personnel, mais également sur vos installations, votre mobilier, etc…. Comment alors trouver le bon équilibre ? Voici quelques conseils :

Le taux d’humidité relative : le paramètre à prendre en compte

Le taux d’humidité relative doit correspondre à un pourcentage précis pour le confort et la santé de tous.

En effet, un taux supérieur à la moyenne peut entraîner des problèmes d’asthme ou d’allergies et dégrader votre site commercial et son matériel. En revanche, un taux trop bas assèche l’air et provoque la création de poussières, entraînant potentiellement des problèmes respiratoires sur les personnes présentent sur site.

En France, le taux d’humidité relative oscille entre 40 et 70% de manière générale. En hiver, ce taux doit être compris entre 30 et 50%. Plus il fera froid, plus le taux d’humidité approchera les 30%.

 

Quel est le rôle d’une VMC ?

La VMC, Ventilation Mécanique Contrôlée, est un dispositif qui permet de renouveler l’air intérieur avec un système d’évacuation de l’air pollué.

Ainsi, cette ventilation évacue efficacement l’humidité, la vapeur d’eau et la pollution liée à l’occupation de votre site. Elle est donc la garante d’une bonne hygiène et d’un air sain.

La qualité de l’air intérieur dépend de plusieurs facteurs :

 

  • le transfert des polluants et l’évacuation de l’air vicié.
  • les caractéristiques des matériaux de construction.
  • le comportement des occupants (choix de mobilier, travaux de bricolage, utilisation de produits d’entretien, combustions diverses, pratiques d’aération…),
  • les réactions chimiques secondaires entre les polluants, et bien sûr la qualité du renouvellement d’air.

 

Le constat De nombreux retours de terrain montrent que les processus « qualité » sont encore très souvent négligés dans la conception et la réalisation des installations de ventilation.

 

Assurer la qualité de la ventilation sur site

Dans ce contexte, la qualité de la ventilation et l’efficacité du renouvellement d’air deviennent décisifs pour répondre à plusieurs enjeux :

 

  • Techniques : prise en compte dès la conception des installations du choix de la VMC et de son dimensionnement, de sa facilité d’utilisation, de son entretien (maintenance).
  • Socio-économiques et sanitaires : Santé des personnes, prévention de la dégradation des bâtiments par insuffisance de ventilation, réduction de la sinistralité.

 

Les dysfonctionnements des installations de ventilation trouvent en majorité  leur origine dans le non-respect des règles de conception, de mise en œuvre, d’entretien, de maintenance mais aussi d’utilisation.

Toutes les étapes de la construction et tous les acteurs sont donc concernés, de l’ébauche du projet jusqu’à l’occupation du bâtiment.

 

Assainissement de  l’air par des professionnels du terrain

Ainsi, une bonne ventilation permet de limiter l’humidité des locaux et d’assurer une bonne qualité de l’air. Les bâtisseurs de la Ruche se chargent de l’installation et de la maintenance de vos systèmes de VMC, de votre centrale d’air, d’en contrôler leur fonctionnement et d’assurer leur performance.

Pour tous vos travaux de VMC, de climatisation, de chauffage, de plomberie, ainsi que pour l’entretien et la rénovation de vos installations, quel que soit votre secteur d’activité (industriels, collectivités, tertiaires, commerces), les bâtisseurs mettent à votre disposition leur savoir-faire, dans toutes les villes de France, afin de vous garantir un travail de qualité et ce, dans les meilleurs délais.